Les Cuivas

Une ethnographie où il sera question de hamacs et de gentillesse, de Namoum, Colombe et Pic, de manguiers, de capybaras et de yopo, d’eau sèche et de pêche à l’arc, de meurtres et de pétrole, de l’égalité entre les hommes et les femmes

Les Cuivas
  • Éditeur québécois

Pour l’anthropologue Bernard Arcand, écrire Les Cuivas a été le projet de toute une vie : celui d’offrir à un large public un portrait intime d’une petite population de chasseurs-cueilleurs nomades vivant dans les Llanos, en Colombie. À la fin des années 1960, à l’époque des ferveurs révolutionnaires, le jeune anthropologue a vécu deux ans avec les Cuivas, partageant leur quotidien et étudiant leur rapport au monde. Il a tiré de cette expérience une réflexion inspirante sur les problèmes classiques de l’anthropologie sociale : les causes de la richesse et des inégalités, l’origine de la hiérarchie, l’organisation de l’espace et du temps, l’identité collective ou individuelle.

Table des matières

Table des matières
LES CUIVAS 1
Table des matières 361