Courtiers et entrepreneurs

Le courtage financier au Québec, 1867-1987

Courtiers et entrepreneurs
  • Éditeur québécois

L’affirmation des Québécois francophones dans le monde des affaires s’est appuyée sur les institutions financières qu’ils se sont données, tant les banques et les sociétés d’assurance que le courtage financier à la bourse et dans les émissions de valeurs mobilières. La réussite des entreprises canadiennes-anglaises pouvait en grande partie s’expliquer par leur position dominante dans le système financier canadien. Les francophones se devaient donc d’employer les mêmes moyens.

La contribution de ces courtiers francophones à l’économie du Québec a souvent été ignorée, mais certains ont réussi à se démarquer par leur talent d’entrepreneur. Pensons à Louis-Joseph et Rodolphe Forget, à Louis de Gaspé Beaubien et à J.-Louis Lévesque.

Pendant plus d’un siècle, le courtage financier a joué un rôle déterminant dans l’organisation des marchés financiers au Québec, où les courtiers ont exécuté des transactions de valeurs mobilières au fil des crises et des poussées spéculatives: autant d’occasions pour eux de participer à la construction de fortunes ou d’en gérer les revers.

Marc Vallières est professeur associé au Département des sciences historiques de l’Université Laval où il a enseigné de 1975 à 2007. Spécialisé en histoire économique du Québec, il a publié en collaboration Histoire de Québec et de sa région en 2008, Des mines et des hommes : histoire de l’industrie minérale québécoise en 2012 et Le Québec emprunte. Syndicats financiers et finances gouvernementales, 1867-1987 en 2015.

Table des matières

Table des matières
Courtiers et entrepreneurs. Le courtage financier au Québec, 1867-1987 1
Introduction 9
CHAPITRE 1 • Le courtage financier émerge au Québec, 1867-1900 23
L’héritage britannique 24
Le développement d’un système financier québécois 29
Emprunter en Angleterre 32
Des courtiers deviennent des agents de change 34
La Bourse de Montréal : un marché pour les courtiers en valeurs mobilières 53
Les courtiers au service des emprunteurs 69
Des courtiers entrepreneurs 90
Conclusion 111
CHAPITRE 2 • Le courtage financier en marche vers la maturité, 1900-1930 113
Les marchés boursiers 115
Courtiers et banquiers : les syndicats financiers 153
Courtiers, banquiers et entrepreneurs 171
Le courtier et son client 180
Le portefeuille de millionnaires québécois: les exemples des courtiers Forget et de l’Industriel Georges-Élie Amyot 185
Une cuvée de courtiers francophones: les Beaubien, Bruneau, Belleau et les autres 196
Conclusion 209
CHAPITRE 3 • Les défis du courtage financier de la Grande Dépression à la Révolution tranquille, 1930-1960 211
Des marchés financiers en crise et en reprise 213
La participation québécoise-française aux entreprises 253
Les émissions de valeurs mobilières en forte croissance 257
De nouveaux marchés pour les valeurs mobilières québécoises 268
La surveillance du courtage financier de la crise à la Révolution tranquille 280
Les maisons de courtage au Québec, un survol 282
Conclusion 312
CHAPITRE 4 • Le courtage financier et sa participation au financement de la Révolution tranquille et du Québec Inc. 1960-1987 315
Le marché québécois du courtage financier 316
Les bourses de Montréal 317
Le marché des émissions d’obligations et d’actions 333
Le courtage financier sous enquête 340
Les Québécois envahissent la bourse: le RÉA et les actions accréditives 364
Le marché du courtage financier 395
Gérer une maison de courtage. 411
La carrière des courtiers entrepreneurs 413
Conclusion 431
Conclusion générale 433
Liste des sigles 437
Index 439
Table des matières 461